Home

images

Premier paragraphe de ma recension du livre de Jean-Clet Martin consacré à Derrida:

http://strassdelaphilosophie.blogspot.com/2013/12/un-coup-de-de-propos-de-derrida-un.html

UN COUP DE DÉ-

Ce livre de Jean-Clet Martin – Derrida. Un démantèlement de l’Occident – n’est pas sur Derrida. Il est, sûrement, au plus proche de Derrida ; il l’est même, je dirais, très exactement. Qu’il ne soit pas sur veut simplement dire qu’il n’est pas en surplomb. Martin constitue dans son écriture, dans le sillon de Nietzsche et d’un jugement de Dieu passé aux oubliettes[1], la promesse d’une immanence de lecture qui ne se destine pas au discours universitaire, c’est-à-dire au commentaire. Il s’agit, pour Martin, d’écrire la philosophie, autrement dit d’y faire paraître une littérature ; un style.


[1] Il faudrait, bien entendu, évaluer la profondeur rémanente de ce cachot.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s