Point Nemo

 

“L’apocalypse n’aura pas la forme que l’on pouvait attendre. Elle ne ressemblera pas à un événement surnaturel. Le miracle du partage des eaux est obstrué par le trafic d’un port ordinaire, un de ceux où on n’accueille pas les migrants sans doute, et cette obstruction prolifère : arrêts, accélérations, inversions, superpositions, démultiplications, l’image est saturée. D’une telle saturation peut naître la véritable image de l’apocalypse : non pas une décision divine, donc, mais une retombée, sur les humains, de ce qu’ils ont construit et de ce qu’ils ont cru substituer aux miracles : des satellites explosent et leur débris tombent sur nous, ils sont les étoiles qui retombent sur la Terre ; les étoiles, si l’on peut dire, que l’on mérite.”

– Bernard Aspe, Octobre 2018

Posted in Art.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s